Assurance complémentaire : comment assurer son portable ?

Assurer son portable

Téléphone portable, smartphone, ordinateur portable, tablette, console de jeux… L’utilisation des appareils portables se multiplie de jour e jour au sein d’une même famille. Que ce soit pour communiquer, pour travailler, pour surfer, pour prendre des photos ou pour jouer, ces équipements nomades prennent un rôle important dans notre quotidien. Pour rentabiliser votre investissement, souscrivez une assurance complémentaire pour assurer vos appareils portables. Mais pour bien couvrir les dommages subis par vos matériels portables, optez pour les bonnes garanties.

Assurer son portable : un geste nécessaire pour utiliser en toute sérénité votre appareil

En tant qu’appareils portables, les ordinateurs, les tablettes, les téléphones et les consoles sont plus vulnérables. Ils sont souvent utilisés en déplacement. Ces appareils s’exposent en permanence aux risques de casse, de chute ou de vol, dans ce cas. Un incident peut arriver à tout moment, même si vous faites preuve d’une extrême prudence. Il ne faut pas tout de même oublier le montant à investir pour acheter ces matériels. C’est assez exorbitant, surtout si vous voulez des modèles dernier cri. Il est donc préférable de prendre des précautions. Souscrivez une assurance complémentaire qui prend en charge le remboursement de la totalité ou de la partie de la valeur de votre portable volé, perdu ou endommagé. Les offres d’assurance deviennent de plus en plus pléthoriques. En cas de sinistre, il suffit de déclarer le dégât en seulement quelques clics sur l’espace partenaire sfam, en remplissant le formulaire dédié à cet effet. Pour en savoir plus, surfez sur le site de la  sfam. En plus de l’espace client sfam, certaines compagnies d’assurance comme cette société française d’assurances mettent également à la disposition des clients des interlocuteurs attentifs aux besoins de tous et disponibles sur sfam espace client. Tout sfam partenaire peut y avoir accès.

Quelles garanties choisir pour bien assurer son portable ?

Le choix de la meilleure assurance complémentaire n’est pas facile face aux nombreuses offres disponibles sur le marché comme sfam assurance. Parmi ces nombreuses offres, optez pour la garantie la mieux adaptée à vos besoins. Mais avant de souscrire une assurance, prenez en compte le montant d’indemnisation, les équipements pris en charge, les conditions de couverture de casse ou en cas de vol, les prix de la franchise, les sinistres pris en charge, les zones géographiques couvertes par le contrat, la durée de la garantie, le délai de déclaration de sinistre, le nombre de sinistres couverts par an et le nombre d’appareils couverts. En général, les compagnies d’assurance telles qu’assurance sfam couvre le vol avec ou sans effraction ou agression, la perte quelle qu’en soit la cause, la casse, l’utilisation frauduleuse, l’oxydation accidentelle… L’indemnisation pourra porter sur la garantie valeur à neuf de l’appareil portable ou sur son rééquipement en cas de dommages, selon le contrat sfam assurance. Pour une garantie optimale, mieux vaut miser sur une assurance tous risques toutes causes.

Assurance complémentaire pour le portable : une prise en charge souvent limitée

Le champ d’application des garanties liées à l’assurance est souvent limité, aussi bien au niveau de l’étendue de la couverture que de sa durée. Les indemnisations peuvent être soumises à des conditions comme le déclenchement du sinistre hors du domicile. Dans certains cas, le sinistre doit également être causé par un tiers ou par un événement extérieur et imprévisible. Ce sera difficile parfois de profiter d’un remboursement si vous avez fait tomber votre portable par maladresse. Le propriétaire ne doit pas non plus commettre aucune erreur de négligence. Certains assureurs refusent, par ailleurs, de couvrir le vol sans agression ou sans effraction ainsi que les pannes. D’autres excluent de leurs contrats d’assurance les vols commis à certaines heures. Quelques compagnies d’assurance n’acceptent pas non plus de couvrir les appareils portables qui ne disposent pas de certifications obligatoires comme la CE. En cas de pannes des appareils qui ne respectent pas les normes obligatoires, il peut arriver que ce critère puisse entraîner la réduction ou le refus d’indemnisation de la part de l’assureur. Bref, vous devrez faire preuve de vigilance en lisant en détail les conditions générales des contrats Sfam.